Au sujet de l’avenir du Poste de Birsfelden

Au sujet de l’avenir du Poste de Birsfelden

Le Poste de l’Armée du Salut à Birsfelden fermera en 2020, et les ressources ainsi libérées serviront à lancer le nouveau site à Pratteln.

Une nouvelle construction est prévue sur l’ensemble de la zone autour du Poste de Birsfelden. Le concept détaillé a été présen-té au Chef divisionnaire et au Département de l’Immobilier, représentants de l’Armée du Salut, en avril 2017 lors d’une réunion avec des représentant de l’entreprise Losinger Marazzi AG et le président du conseil communal de Birsfelden. Les premiers calculs ont montré que toute nouvelle construction coûterait cinq à six millions de francs à l’Armée du Salut.

En août 2017, la Direction de l’Armée du Salut a été informée de l’aménagement du site. La Direction a confié la tâche au Chef divisionnaire de clarifier quels étaient les besoins sociaux à Birsfelden et d’examiner si un changement de lieu était possible.

Au printemps 2018, le Center for Philanthropy Studies de l’Université de Bâle a été chargé de réaliser une analyse des besoins et de la situation géographique de la communauté politique de Birsfelden. Le but était d’analyser les structures sociales et religieuses existantes, les lacunes éventuelles de l’offre et les autres sites possibles dans la région de Kaiseraugst/Pratteln/Laufental.

L’étude a montré que la demande pour les services de l’Armée du Salut à Birsfelden est faible. De plus, les services sociaux et religieux existants ne présentent pas de lacunes évidentes, car le canton de Bâle-Ville couvre de nombreux besoins.

En ce qui concerne les sites alternatifs, l’étude a révélé un domaine d’activité possible pour l’Armée du Salut : le quartier multiculturel Längi entre Pratteln et Kaiseraugst avec une forte proportion d’étrangers, de chômeurs, de bénéficiaires de l’aide sociale et d’autres personnes se trouvant dans des situations de vie difficiles. Contrairement à Birsfelden, il y a très peu d’offres d’accompagnement et de soutien pour ces personnes.

Après évaluation des résultats, l’étude recommandait à l’Armée du Salut une relocalisation à Kaiseraugst ou Pratteln.

 

Décisions

En août 2018, les résultats de l’analyse des besoins et de l’emplacement ont été présentés à la Direction de l’Armée du Salut. Sur la base de ces faits, la Direction a pris les décisions suivantes, conjointement avec le Chef divisionnaire : 

  1. Projet de Pratteln : L’Armée du Salut souhaite suivre la recommandation de l’étude et examiner la création du site Längi à Pratteln. En collaboration avec les sites de l’Armée du Salut dans la région bâloise, il s’agit de développer une offre socio-diaconale à bas seuil et à caractère communautaire, qui sert l’être humain de manière globale et où le Message de Jésus-Christ est proclamé.
  2. Retrait de Birsfelden : Le Poste de Birsfelden sera fermé à l’été 2020 et les ressources libérées seront investies dans le nouveau site. Parallèlement, l’Armée du Salut ouvre la voie à l’aménagement de son site actuel à Birsfelden.

La décision de fermer le Poste de Birsfelden n’a pas été facile pour les responsables. L’Armée du Salut de Birsfelden est un Poste très convivial, qui jouit d’une atmosphère fraternelle dans laquelle les gens se sentent acceptés. De plus, le Poste a aussi servi Dieu et les gens très activement dans le passé. Toutefois, compte tenu de la structure d’âge et des ressources humaines, le Poste ne serait pas en mesure de gérer un projet de construction d’une telle envergure qui durerait de quatre à six ans, ce qui nécessiterait des mois de planification, d’innombrables réunions, le déménagement dans un lieu temporaire et finalement le retour dans le nouveau bâtiment. S’ajoutent encore d’autres aspects problématiques : d’une part, les cinq à six millions de francs qu’il faudrait investir dans un nouveau bâtiment et, d’autre part, les investissements intensifs pour mettre en place de nouvelles offres qui seraient nécessaires pour exploiter et rendre vivante les nouvelles infrastructures qui seraient plus grandes.

Le travail régional de l’Armée du Salut à Bâle et ses environs joue également un rôle important. Il y a actuellement quatre Postes et de nombreuses institutions sociales dans une petite région avec leurs services correspondants. En tant que responsables de l’Armée du Salut, nous voulons et devons garder un œil sur toute la région. L’analyse montre clairement qu’il y a des zones blanches où l’Armée du Salut peut élargir la diversité de ses offres. Les ressources limitées doivent être utilisées de façon ciblée pour atteindre les personnes qui vivent dans cette zone.

 

Quelle est l’étape suivante ?

Pour le projet de Pratteln, un projet sera créé et les prières se poursuivront afin de connaître la volonté de Dieu.

En ce qui concerne le Poste de Birsfelden, il se retirera du bâtiment de la Hauptstrasse 11 à l’été 2020 et sera ainsi dissout. D’ici là, Monika et Michael Huber s’efforceront d’accompagner les membres du Poste et s’assureront qu’ils trouvent un nouveau foyer spirituel, de préférence dans un autre Poste de la région.

Le processus qui commence maintenant sera accompagné par le major Stefan Inniger (officier régional) et le major Thomas Bösch (Chef divisionnaire).

Auteur
Major Jacques Donzé, Chef du Département de l’Évangélisation

Publié le
8.2.2019