ABC de la foi

ABC de la foi

© Sébastien Goetschmann / Libre de droits

La lieutenante Sévrine Weber répond à la question : Comment savoir si je suis sauvé(e) ? (2450 caractères).

Pour savoir si tu es sauvé(e), c’est-à-dire, si tu as accès à la vie éternelle, tu peux t’appuyer sur la Bible et des livres de théologie. En effet, il est écrit en Matthieu 22:14 : « Car, beaucoup sont invités, mais ceux qui sont élus sont peu nombreux. » Selon l’Armée du Salut, le salut est pour tous, mais peu le choisissent. Du moment que tu reconnais dans ton cœur (et en public) que tu veux suivre Jésus comme ton Sauveur et Seigneur (Romains 10:9), tu seras sauvé(e) ; c’est aussi le Saint-Esprit qui te donne l’assurance de ce salut. Ce pas de foi est la conversion. Lorsque tu as fait cela, tu deviens la fille adoptive ou le fils adoptif de Dieu. Le passage biblique de 1 Jean 5:1-3 te confirme cela : « Quiconque croit que Jésus est le Christ est enfant de Dieu ; et quiconque aime un père aime aussi les enfants de celui-ci. Voici à quoi nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu : c’est en aimant Dieu et en mettant ses commandements en pratique. »

Oui, car accepter que Jésus t’a sauvé(e) implique de le suivre et de lui obéir. Jésus dit : « Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Il faut que vous vous aimiez les uns les autres comme je vous ai aimés. Si vous vous aimez les uns les autres, alors tous sauront que vous êtes mes disciples » (Jean 13:34–35). Il y a bien d’autres recommandations dans la Bible - que tu trouveras le temps de lire, bien sûr ! ;-) – mais si tu obéis à ce commandement-là, tu as compris l’essentiel. Oui, Dieu te demande de faire ta part. Sache que le Saint-Esprit est là pour t’aider. Après avoir rejoint le Père céleste, Jésus a envoyé son Esprit, le Saint-Esprit, pour nous guider, nous consoler, nous donner sa force, sa joie, sa paix, son amour, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur et la maîtrise de soi (Galates 5:22)… Attends-toi à ce qu’il ait encore d’autres choses en réserve pour toi ! Même si tu as de la peine à reconnaître son action en toi, Dieu agit.

Pour laisser cette transformation s’opérer, il est bon de garder une relation permanente avec Dieu. Tu peux le faire à travers la prière, la lecture quotidienne de la Bible, l’entraide, l’engagement dans une communauté chrétienne (église, réunion de prière) et en recherchant la compagnie de frères et sœurs chrétiens (qui ont été aussi adoptés par Dieu).

Alors, où en es-tu ?

Auteur
Texte : lieutenante Sévrine Weber (Haab) / Vidéo : Sébastien Goetschmann

Publié le
14.2.2019