ABC de la foi

ABC de la foi

© Libre de droits

La lieutenante Florence Donzé répond à la question : Si je suis une bonne personne, pourquoi ai-je besoin de Jésus ? (2'500 caractères).

C’est une chose bien connue, personne n’est parfait. La Bible dit la même chose. Dans Romains 3:23, on lit : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. » Un peu plus loin, au chapitre 5, verset 12, on lit : « De même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, de même la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché. » Nous sommes tous pécheurs, que nous le voulions ou non. C’est-à-dire que nous faisons des choses qui sont mauvaises, même si on n’en a pas l’impression, ou que nous ne faisons pas toutes les bonnes choses que nous pourrions. Le paradis est un endroit parfait, alors on ne peut y entrer qu’en étant parfait. Je peux être la meilleure personne qui ait jamais vécu, je ne suis pas assez bien pour mériter le paradis. C’est là que Jésus entre en scène.

 

En effet, nous lisons en Romains 5:8 : « Mais voici comment Dieu prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous », et dans Ephésiens 2:8-9, Paul nous dit : « En effet, c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est pas par les œuvres, afin que personne ne puisse se vanter. » Le salut ne vient pas de nous, mais de Dieu au travers de Jésus. On ne peut pas obtenir le salut par nos œuvres, peu importe à quel point elles sont bonnes.

Imaginons deux hommes qui doivent traverser un précipice de 10m de large en sautant. Le premier n’est pas très sportif, il n’arrive à sauter que 2m. Il tombe dans le trou… Le deuxième est champion du monde de saut en longueur ! Il est capable de sauter 9m. Il tombe quand même dans le trou…

On peut être quelqu’un d’exceptionnel, dévouer notre vie aux bonnes actions, essayer d’être irréprochable, il nous manquera toujours ce mètre pour traverser le ravin qui nous sépare de Dieu. Notre seul espoir est de passer par le pont que Jésus a bâti en mourant à la croix : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3:16).

Jésus dit : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. » (Jean 16:6). Jésus est le seul chemin qui mène à la vie éternelle. Donc même si je suis une bonne personne, j’ai besoin de Jésus. L’endroit où je passerai l’éternité après la mort ne dépend pas de mes qualités, ni de mes bonnes actions. Cela ne dépend que de ma réponse au sacrifice de Jésus à la croix.

Auteur
Texte : lieutenante Florence Donzé / Vidéo : Sébastien Goetschmann

Publié le
23.1.2019