Remise du label Sonate au Foyer de Neuchâtel

Remise du label Sonate au Foyer de Neuchâtel

© Sébastien Goetschmann / Libre de droits

Mardi 30 janvier 2018, Le Foyer de l’Armée du Salut à Neuchâtel a fêté l’obtention du label « Sonate - Bientraitance en institution ».

Le label Sonate met en évidence les actions entreprises au quotidien pour valoriser la qualité de la prise en charge des résidents. Il s’agit là du premier label de l’histoire du Foyer, comme l’a souligné son directeur, Laurent Imhoff. Malgré une période difficile pour l’institution, cette labélisation vient souligner les efforts consentis par tous les collaborateurs, mais aussi les résidents du Foyer, qui ont réfléchis ensemble aux valeurs à vivre au quotidien : respect, sécurité, communication, confiance, liberté et dignité.

 

Amélioration de la sécurité et de la santé au travail
Au niveau de la sécurité, par exemple, la directive MSST a été mise en place et un collaborateur a suivi la formation Prémalpa (prévention de la maltraitance chez la personne âgée). « Nous avons en outre acquis du matériel moderne et ergonomique, sommes particulièrement attentifs aux risques psycho-sociaux, comme le burnout, et nous avons mis en place une formation continue interne sur le thème de la pénibilité, pour aider les collaborateurs à mieux gérer les situations de souffrance ou de perte », ajoute Laurent Imhoff.

 

Renforcement des liens
Le système de management est devenu plus transparent et des espaces de prises de parole sont régulièrement organisés. « Nous avons clarifié les rôles de chacun au sein du Foyer, nous organisons des assemblées générales tous les deux mois, et offrons la possibilité à chacun de venir discuter de ce qui ne fonctionne pas », poursuit Laurent Imhoff. « En donnant plus de responsabilités à chacun, nous assurons une plus grande implication et donc une meilleure prise en charge des résidents. »

Divers repas ou sorties du personnel, ou également avec les résidents, ont permis de solidifier les liens interpersonnels, de créer comme un esprit d’équipe.

 

L’art de bien manger
« Dans les projets à continuer de développer, il y a la cuisine », dit Laurent Imhoff. « Nous avons déjà la possibilité de choisir un autre plat que le menu du jour et nous désirons à l’avenir proposer un buffet au petit déjeuner. Les résidents sont aussi plus impliqués, avec des activités et animations autour de l’art culinaire, comme des fondues ou crêpes-parties préparées avec eux. »

 

Poursuivre sur la lancée
Nathalie Galli, de l’association Sonate, a relevé l’issue heureuse d’une longue aventure, débutée en 2015. « L’obtention du label montre que le résident, avec ses singularités, est placé au centre des préoccupations. Mais le cheminement du Foyer ne s’arrête pas là, les actions entreprises par les institutions pour promouvoir et garantir la bientraitance doivent s’inscrire dans la durée. La relabellisation tous les deux ans permet de faire le point sur les efforts déjà consentis et sur les actions en cours ou à entreprendre. » Et de conclure sur l’importance d’une action commune de toutes les personnes de l’institution, en citant une légende amérindienne :

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt.
Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre.
Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.
Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit :
‹ Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! ›

Et le colibri lui répondit : ‹ Je le sais, mais je fais ma part. › »

Suite à la remise du diplôme et de la plaquette qui symbolise la labélisation du Foyer, résidents et collaborateurs ont partagé un apéritif de réjouissance.

Auteur
Sébastien Goetschmann