Le trompettiste James Morrison brille à Berne

Le trompettiste James Morrison brille à Berne

© Libre de droits

Avec beaucoup de malice et de mimiques, James Morrison a donné un concert dimanche soir, au Théâtre National de Berne.

Une expérience musicale et spirituelle.

Que ce soit du jazz, du gospel, les compositions de sons fils Will ou des marches de l’Armée du Salut, la star mondiale joue avec une joie évidente et communicative.

L’homme aux multiples talents passe du trombone à la trompette au beau milieu d’un morceau. Il joue trois voix sur son trombone ou ballade ses doigts sur les touches d’un piano tel un virtuose. Cependant non comme une star inatteignable, mais toujours en contact avec les trois membres de son groupe et avec la fanfare du Poste de l’Armée du Salut de Berne.

Pour l’Australien, la musique ne se résume pas à étinceler sous les projecteurs. Il s’agit plutôt de la relation avec les musiciens et le public. Il parle ainsi de sa mère : « La seule personne qui pouvait avoir ses deux mains sur les touches d’un orgue, ses deux pieds sur les pédales, tout en réussissant à gérer ses deux jeunes fils. »

James Morrison est le fils d’un prédicateur méthodiste et il est resté fidèle à ses origines. Sa spiritualité se reflète également dans son arrangement de la chanson méthodiste de George Bennard « The Old Rugged Cross ».

James Morrison se produit régulièrement aux côtés de divers staff bands de l’Armée du Salut.

Visionnez ici un enregistrement live du concert de James Morrison à Berne

Auteur
La Rédaction