Le groupe de travail « Politique » de l’Armée du Salut Suisse se présente

Le groupe de travail « Politique » de l’Armée du Salut Suisse se présente

L'Armée du Salut souhaite faire entendre davantage sa voix dans le processus politique. Un groupe de travail a été mis en place.

Objectif
L’Armée du Salut entend davantage faire entendre sa voix dans le processus politique et prendre position sur des sujets éthiques, religieux et sociaux. Concrètement, notre expertise tant dans le travail diaconal que dans le travail social doit pouvoir influencer le processus politique. Nous prenons l’initiative dans l’intérêt des personnes défavorisées, afin de leur donner une voix. Ce faisant, nous entendons coordonner le travail politique et parler d’une seule voix, en tant qu’Armée du Salut.

 

Qui peut s’adresser à nous ?

Des départements, des services spécialisés ou des institutions de l’Armée du Salut peuvent soulever des sujets politiques pertinents et les soumettre au groupe de travail « Politique » au moyen du formulaire « Prise de position politique ». Le groupe de travail en délibèrera par voie de correspondance et soumettra ses recommandations trois fois par an à la Direction. Cette dernière décidera de la réponse de l’Armée du Salut au cas par cas.

 

Quel est le mandat du groupe de travail « Politique » ?

Le groupe de travail « Politique » examine la compatibilité des prises de position avec la mission de l’Armée du Salut. Les opportunités et les risques sont identifiés et les conséquences possibles sont mises en lumière. Ces analyses débouchent sur une recommandation, sur une recommandation assortie de conditions ou sur un refus.

Les sujets approuvés par la Direction, afin d’être approfondis, seront remaniés par la direction du groupe de travail en collaboration avec les initiateurs. Le plan d’action qui en découlera sera encore une fois soumis pour approbation à la Direction. Le plan sera ensuite mis en œuvre.

 

Qui sommes-nous ?

Le groupe de travail « Politique » se compose de collaborateurs des Départements de l’évangélisation (David Künzi), de l’œuvre sociale (Jacques Peter et Fernanda Gurzeler), du Développement international (Jacques Miaglia) et du Personnel (Matthias Hofstetter).

Le groupe de travail sera dirigé par Christine Volet (déléguée de la Commission d’éthique ainsi que du Département Société & Famille) et de Paul Mori (ambassadeur spécial de l’Armée du Salut, du Département Marketing & Communication). Ces deux personnes seront aussi les interlocuteurs au Quartier Général.

 

Projet en préparation

Il est prévu d’organiser en automne/hiver 2017/2018 une formation en guise d’introduction à l’intention des personnes intéressées au travail et à la communication politiques. Ceux et celles qui sont intéressés peuvent déjà s’annoncer auprès de la major Christine Volet ou de Paul Mori.

Auteur
La Rédaction