L’Armée du Salut félicite Emil Ramsauer !

L’Armée du Salut félicite Emil Ramsauer !

Emil Ramsauer aura 100 ans. / Emil Raumsauer feiert seinen 100. Geburtstag.
Emil Ramsauer aura 100 ans. / Emil Raumsauer feiert seinen 100. Geburtstag.
© Elsbeth Cachelin / Libre de droits

La star de l’Eurovision de la chanson 2013 aura 100 ans, le 28 février. Il joue encore de la musique, relie des livres ou tond la pelouse.

Deux événements sont déjà inscrits sur son programme de la semaine. Mardi, il accompagne au baryton les chants du culte à l’EMS. Sa femme joue du piano.

Le livre de chant ne comprend pas de voix de baryton. Peu importe, Emil Ramsauer arrange lui-même sa mélodie à l’avance, soigneusement à l'encre sur la partition.

Mercredi, l'aimable senior accompagne un groupe de chant de l'Armée du Salut dans un autre EMS. Cette fois, il s'assiéra derrière le piano : « Les personnes âgées apprécient lorsque j'accompagne les chants. » Pas étonnant qu’Emil garde l’esprit vif, avec tant de lecture, d'écriture et de musique !

 

100 ans
Le 28 février, Emil Ramsauer célèbrera son 100 anniversaire et il râle un petit un peu : « Tout le monde en fait toute une histoire, je ne peux pas l’empêcher, mais j’aurais préféré le vivre simplement. » Il est néanmoins conscient de l'importance de ce grand jour d’anniversaire : « Chaque jour est un cadeau ! »

 

Souvenirs
Emil Ramsauer s'assied sur sa chaise préférée, dans le petit salon. Il y a un cadre énorme qu'une de ses petites-filles a bricolé avec tous les souvenirs de son apparition au Concours Eurovision de la chanson à Malmö, en 2013. À l’époque, le musicien polyvalent a été placé au centre d’une attention médiatique inimaginable : un contrebassiste de 95 ans, dans un groupe de l’Armée du Salut à l’ESC, ce n’était jamais arrivé et n’arrivera jamais plus. Qu’est-ce qui a été important pour lui par rapport à cet événement glamour ? « L'agitation était fatigante, mais unique. Le voyage, les gens, et bien sûr l’entrée sur scène. » Et aujourd'hui encore, les gens lui en parlent dans les rues de Thoune : « C'est seulement à cause d'eux que j'ai alors regardé l’Eurovision ! »

 

Escalade et reliure
Emil Ramsauer se lève du fauteuil pour aller chercher un album photo. Et déjà il grimpe sur un tabouret, à la recherche du bon volume sur l'étagère du haut. Sa femme reste sereine, l'escalade ne la surprend pas, parce que son mari est aussi en forme physiquement, bien au-delà de ce que son âge pourrait présager. L'année dernière, il fauchait lui-même la pelouse, même s'il devait parfois faire quelques pauses ...

De retour avec le livre photo, Emil Ramsauer explique qu'il a appris le métier de relieur. Comme dernier travail majeur, il a relié en 2017 la Bible Piscator du groupement d’Églises de Niederscherli : « Le dos du livre mesurait environ douze centimètres de largeur. »

Emil relie également ses livres de photo lui-même, avant de les remplir. Comme matériel, il utilise des articles de journaux actuels ou principalement des publications anglaises de l'Armée du Salut. Emil Ramsauer, membre de l’Armée du Salut depuis 1934, découpe des images et des textes, puis les colle. « Cela m'aide à garder pied dans le temps. J'ai surtout suivi ce qui se passe dans le monde de l'Armée du Salut. »

 

Une devise de vie
À la question d’où il tire encore l’énergie pour toutes ses activités, Emil pointe son doigt en l’air. « Sans l'aide de Dieu, je ne jouerais pas les prolongations. Je demande à Dieu de me donner sa force tous les jours. »

Il n’y a cependant aucune devise de vie qui ne lui vienne à l’esprit. Il essaie simplement de prendre les choses comme elles se présentent et, surtout, d'être satisfait de ce qui vient : « Il est également nécessaire de laisser aller, et tout ne tourne plus forcément tout à fait rond. Les forces passent, et les personnes que nous connaissons et qui nous sont chères disparaissent. »

 

Depuis la seconde guerre mondiale
En fin de compte, Emil tire un petit livret abîmé, qu’il transporte avec lui depuis 1939. À cette époque, il vivait et travaillait en Angleterre. Alors qu’il feuillète lentement les pages, il commence à lire. « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. […] Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. »

Il pose le livret et ajoute : « Ce verset m'a accompagné pendant toutes ces années. Je pense que c'est ma devise pour la vie ! »

Auteur
Elsbeth Cachelin

Publié le
23.2.2018